Menu Content/Inhalt
La fabrication du sabre japonais
Retour à l'accueil
La fabrication du sabre japonais Convertir en PDF

Rédigé par Jean-Pierre Blanchard

Il y a 50 ans, il sembla que la connaissance de la fabrication traditionnelle du sabre japonais allait disparaître. Sous l'occupation Américaine, du fait de sa forte symbolique guerrière, il était interdit d'en porter comme d'en fabriquer. Les forgerons durent changer de métier et ils abandonnèrent leurs ateliers et les siècles de savoir accumulés. Pour la première dans l'histoire du Japon, toute production cessa.

    Il y a 50 ans, il sembla que la connaissance de la fabrication traditionnelle du sabre japonais allait disparaître. Sous l'occupation Américaine, du fait de sa forte symbolique guerrière, il était interdit d'en porter comme d'en fabriquer. Les forgerons durent changer de métier et ils abandonnèrent leurs ateliers et les siècles de savoir accumulés. Pour la première dans l'histoire du Japon, toute production cessa.

   Heureusement en 1953, après le départ des Américains, la prohibition des sabres fut levée, et quelques artisans de ce que l'on appelait « la génération perdue des forgerons » se remirent au travail.

    De nouveaux apprentis furent formés et, actuellement, leur art est aussi abouti que celui de leurs prédécesseurs de ces derniers siècles.

Haut de la page